Quelques principes de gestion de CLADIMED

La classification CLADIMED a pour objectif de classer les dispositifs médicaux consommables en fonction de leur destination anatomique. La description se fait à un niveau générique suffisamment précis pour identifier le produit mais ne prenant pas en compte les éléments variables qui différencient les références commerciales.

Le principe de classification, pour un produit donné, repose sur des notions d’indications validées et d’usage principal. La notion de famille anatomique principale est privilégiée plutôt que l’affectation d’un produit à une famille transversale (SOIN, HYGIENE, PRELEVEMENT-INJECTION). La création de nouvelles branches de la classification doit répondre à  un objectif clinique validé.

Un produit ne peut être classé qu’à un endroit unique.   Pour pallier la difficulté rencontrée avec des DM qui pourraient être classés à différents endroits, le choix est fait en fonction de l’indication (ou usage) principale. Des renvois sont placés aux niveaux qui n’ont pas été retenus pour faciliter la recherche.

Les codes des niveaux supprimés ne doivent pas être réutilisés et les nouveaux niveaux et sous niveaux créés ne peuvent reprendre des codes supprimés. Une simple modification de libellé ne modifie pas la codification.

Les matériaux constitutifs du DM (acier, silicone)  ou  les substances adjuvantes (hydroxyapatite, argent, Sirolimus) ne doivent pas être cités dans le libellé de la classe, sauf lorsque cela a un caractère signifiant pour caractériser le DM ou le groupe de DM (ex : pansement hydrocolloide). Il en est de même pour les noms commerciaux.